En route vers le Yorkshire

Depuis plusieurs années maintenant, le Tour de France fait démarrer sa course dans un pays limitrophe. Après l’Italie, la Belgique ou encore les Pays-Bas, c’est au tour de l’Angleterre pour la deuxième fois dans l’histoire du Tour d’être le point de départ de cette course cycliste mythique qui fête donc ses 101 ans cette année, une raison pour vous faire découvrir le Yorkshire, son histoire et sa culture. Tous à bicyclette…

01
Whitby Abbey, XIIIème siècle (crédits English Heritage)

Le Yorkshire est avec la région de Londres un des plus vieux comtés d’Angleterre, occupée dès le néolithique, puis par les Romains, puis les Angles et les Vikings. Il s’agit aussi d’un des plus celtiques des comtés, ayant reçu tardivement l’influence continentale – à aprtir de l’invasion normande. Le mot Yorkshire apparait pour la première fois  dans une chronique anglo-saxonne datée de 1065. Pendant des siècles, le Nord, très catholique, a donc été très connu pour ses rébellions, et ce dès l’invasion normande. Dès les années 1070, le Yorkshire fut sujet aux répressions royales pour soulèvements qu’ils soient populaires, politiques ou religieux. Dans le années 1540, le peuple a voulu descendre jusqu’à Londres afin de protéger son patrimoine catholique que la volonté d’Henry VIII voulait détruire. Whitby Abbey n’est pas la seule abbaye détruite, d’autres chefs d’œuvre architecturaux comme Rielvaux ou Rosedale ont aussi été réduites en poussière et utilisées comme carrières.

York Minster on the River Foss, engraved by T. Lupton published 1824 by Thomas Girtin 1775-1802
York Minster on the River Foss, par T. Lupton d’après Thomas Girtin, 1824, gravure en mezzotinte, Tate Collections

Heureusement, tout n’a pas été détruit. En effet, le patrimoine le plus célèbre aujourd’hui dans le Yorkshire sont les abbayes réduites aujourd’hui à l’état de cendres ou de ruines. A cela se rajoutent aussi les châteaux médiévaux encore conservés aujourd’hui. Ces derniers présentent une architecture anglo-normande à gothique selon leur période de (re)construction à l’instar de Whitby Abbey. Connu dès le VIIème siècle, ce monastère fut capital dans la diffusion du christianisme en Angleterre mais aussi un lieu politique important. Aujourd’hui en ruines, le site archéologique ne cesse d’inspirer les artistes depuis l’époque romantique (fin du XIXème siècle) : Turner, Sandby, etc. On conserve plusieurs esquisses montrant l’importance du site gothique. Dont seuls les contreforts et la forme des baies nous indique le style architectural

NPG 1725; The BrontÎ Sisters (Anne BrontÎ; Emily BrontÎ; Charlotte BrontÎ) by Patrick Branwell BrontÎ
The Brontë Sisters, par Patrick Branwell Brontë, vers 1834, huile sur toile, National Portrait Gallery

En termes de patrimoine, le plus beau chef d’œuvre architectural de la région est la cathédrale de York, un joyau d’art gothique digne des plus belles cathédrales d’Europe. Il s’agit aussi du siège de l’archevêque de York, un des titres religieux les plus importants après celui de Canterbury. Il porte le nom de « minster » puisque le lieu est sacré depuis l’époque anglo-saxonne. Reconstruite entre le XIV et le XVème siècle, la cathédrale est le prototype même de l’architecture gothique perpendiculaire (voir notre article « Le Gothique anglais 2). L’un des plus beaux éléments de l’architecture est la façade et « l’écran », appelé le « Kings Screen ». Situé au niveau du chœur, il est orné de la représentation des rois d’Angleterre depuis Guillaume le Conquérant à Henry VI, commandé par ce dernier et son épouse, Margaret d’Anjou. En outre, les vitraux de la cathédrale, importée d’Allemagne et réalisée localement. Le  nom de certains artistes est en outre gravé dans la pierre, connu dans les archives.

04
Board Inn Riverside, Lealholm, établi en 1742, North Yorkshire

Après l’époque médiévale fastueuse pour la région, puis l’époque Tudor, le Yorkshire devient une région mineure, comme la plupart des régions anglaises, avec la prédominance de la capitale sur le reste du territoire. Le Yorkshire devient un lieu de villégiature pour les familles nobles de la région. Au XVIIIème siècle, plusieurs villas anglo-palladiennes sont construites, servant de résidences de campagne aux plus nobles. Dès le Moyen-Age, le Yorkshire était une des régions les plus importantes du royaume d’Angleterre. Ainsi, il est aussi normal de voir sa région parsemée de châteaux médiévaux : Scarborough, York Castle (dont il ne reste qu’une tour, la Clifford’s Tower), Skipsea, Conisborough, ou encore Helmsley. L’architecture en pierre était peu ou pas connue avant l’arrivée des Normands. Ces derniers apportent aux Anglo-Saxons les techniques de construction en pierre, et le style normand. Les tours fortifiées s’élèvent à de grandes hauteurs, protégeant leur domaine.

05
Brodsworth Hall, XIXème siècle

Domaine de la Rose blanche, les terres du Nord ont vu l’émergence de nombreux artistes et personnalités importants pour la culture anglaise : les sœurs Brontë pour la littérature par exemple, Henry Moore pour la sculpture ; le Yorkshire est aussi une terre de culture avec de nombreux musées. Le sport y est tout aussi important, que ce soit le football, le rugby, le cricket ou encore les sports équestres.  La musique est aussi un des domaines d’excellence de la région, ayant vu l’émergence de la musique populaire du Xxème siècle : rock, punk, indie, etc. Terre sauvage, terre brute, le Yorkshire reste aujourd’hui un des comtés les plus authentiques de l’Angleterre. Pas étonnant que le Tour de France, ancré dans la tradition française, a cherché à faire démarrer son tour dans l’une des régions les plus antiques de Grande-Bretagne.

 

Bibliographie :

Article Wikipedia : Tour de France 2014, History of Yorkshire, Culture of Yorkshire, York Minster
http://www.yorkshire.com/
http://www.historyextra.com/feature/united-kingdom/yorkshire%E2%80%99s-top-10-historical-sites-county-prepares-tour-de-france-2014
http://www.bbc.co.uk/arts/yourpaintings/search/quicksearch/?term=Whitby+Abbey&facets=artists%2Cpaintings%2Ctags%2Cpeople%2Cplaces%2Cevents%2Cstyles%2Cclassifications&num=36
http://www.yorkminster.org/home.html
https://unartanglais.wordpress.com/2013/08/25/le-gothique-anglais-2-la-maturation-1250-1550/

Image d’accueil : David Speight (http://davidspeightphotography.co.uk)

Publicités