David Bowie Is

Par Mélie Louys

01Après un succès phénoménal d’abord en 2013 au Victoria & Albert à Londres, de New-York à Berlin, puis de Saõ Paolo à Chicago, l’exposition tant attendue arrive enfin à Paris !  David Bowie est toujours présent avec nous, mais son absence sur la scène musicale depuis une petite dizaine d’années a pu nous le faire oublier. Heureusement la sortie de son nouvel album The Next Day et l’initiative de monter cette exposition le replace au centre de notre attention.

Rares sont les personnalités de la musique à pouvoir prétendre s’être fait dédier une exposition. Mais David Bowie est un artiste à part, qui ne cesse de se renouveler, un artiste qui a changé le monde et les gens à sa façon, à travers ses textes, sa musique, ses personnages et son originalité.Quel meilleur lieu que la Cîté de la Musique pour accueillir cet événement ! Qui plus est dans la toute nouvelle structure, sortant tout droit du futur et de l’espace.

Avant de pénétrer dans le monde fantasmagorique de Bowie, il faut prendre ses tickets. Très prisée, même en milieu de semaine, il vaut mieux réserver ses billets à l’avance pour éviter une longue attente!
Dès l’entrée de l’exposition, on vous remet un audioguide. Il vous permet d’entendre les commentaires de Bowie sur certaines périodes de sa vie – traduction en français sur des écrans bien entendu – mais surtout de vous laisser savourer, pour les fans, et découvrir, pour les novices, les tubes qui ont marqués sa carrière. Parcourir l’exposition en silence aurait en effet été dénué de tout sens. La musique évolue automatiquement tout au long de votre parcours dans les salles, pas besoin d’appuyer sur un bouton !

02L’exposition n’est pas réalisée de façon chronologique, mais thématique. Bien entendu, elle commence par narrer les débuts de l’artiste dans la banlieue de Londres. Elle se construit autour du nom même de l’exposition, David Bowie is. Chaque nouvelle salle nous présente une nouvelle facette de sa personnalité, une nouvelle étape dans sa carrière, à travers ce slogan. Ainsi on retrouve des salles nommées David Bowie is all around us, David Bowie is a face in the crowd, David Bowie is making himself up ..

03Tout au long de votre voyage, vous retrouverez des objets très divers exposés : plus de 60 de ses costumes qui l’ont rendu célèbre, dont  le fameux costume réalisé par le styliste japonais Kansai Yamamoto, des vidéos de ses concerts, d’interviews, des clips, des affiches de concerts ou de cinéma, des partitions et paroles annotées par Bowie lui-même, des pochettes de vinyles, des paquets de cigarettes… Il faut préciser que des mannequins aux mensurations de David Bowie ont été réalisés spécialement pour la présentation de ses costumes car il était vraiment très mince !

Le jeune David Jones, qui vit dans la banlieue de Londres, décide à 17 ans de devenir musicien professionnel et arrête ses études. Ce n’est que 5 ans plus tard, en 1969, qu’il va réussir à percer avec son titre Space Oddity. Une salle entière est consacrée à ces 5 années de dur labeur, pendant lesquelles le jeune artiste allait de salle en salle tentant de convaincre son public. Malgré le succès de Space Oddity (qui sera tout de même diffusée sur la BBC lors de la retransmission des premières images de l’Apollo 11), David Jones décide de se rendre célèbre en commençant par changer son nom pour David Bowie. Puis, il va décider de faire de son identité un art.

04Il commence en 1972 avec son premier passage sur un plateau à l’émission Top of the Pops, sur lequel il va interpréter Starman. Bowie apparaît sur ce plateau cheveux longs et rouges, vêtu d’un costume peu banal moulant et très coloré. Cette chanson va bouleverser son époque, elle transmet aux jeunes un message poignant : Soyez qui vous voulez être.

  »There’s a starman waiting in the sky
He’d like to come and meet us
But he thinks he’d blow our minds
There’s a starman waiting in the sky
He’s told us not to blow it

Cause he knows it’s all worthwhile
He told me:
Let the children lose it
Let the children use it
Let all the children boogie’

05
Pochette de l’album The Man Who Sold The World sorti en 1970

David Bowie fait de son corps un spectacle, un moyen d’expression, un art. Il le dit lui-même « I’m a collector » en 1973. Chaque album marque la transformation de Bowie en un nouveau personnage, avec un nouveau look, une nouvelle histoire, une nouvelle sensibilité, un nouveau message. C’est un artiste provocateur, il n’hésite pas à afficher un look androgyne avec ses cheveux longs et parfois même des robes ! Ce look androgyne, avec lequel il jouait beaucoup, lui a d’ailleurs valu de nombreuses questions de la presse concernant sa sexualité. Fidèle à lui-même, il répond à ces allégations qu’il est seulement ce qu’il a envie d’être. Mais étrange et mystérieux, se cachant toujours derrière ses personnages, qui est vraiment David Bowie ?

« Time may change me, but you can’t trace time » Changes, 1971

06Il est important de souligner que David Bowie est un des musiciens qui s’est le plus inspiré des autres arts. Prenons un exemple. Bowie a été très marqué par l’histoire d’un costume de la pièce de théâtre Le Coeur à Gaz de Tristan Tzara, acteur principal du mouvement Dada. Tzara avait demandé à l’artiste Sonia Delaunay de lui dessiner des costumes assez géométriques.

07La pièce fut jouée en 1923 mais il paraît qu’un conflit éclata à propos des costumes entre dadas et surréalistes, qui se termina en bagarre générale ! Quelle meilleure idée que de s’inspirer d’un costume qui a fait polémique en son temps pour réaliser le sien ? Mark Ravitz, designer, se chargea de le créer pour Bowie.

Autre facette importante de sa personnalité, David Bowie est un artiste total, complet. Il écrit ses propres chansons, les compose, met en scène ses tournées, réalise ses maquillages, parfois même ses pochettes d’album. Il s’est même essayé au théâtre et au cinéma. Bowie est un artiste reconnu qui n’a plus rien à prouver à personne.

08Des aménagements spécifiques ont été réalisés pour l’exposition française. Des documents inédits ont été récupérés dans le château d’Hérouville dans lequel il a séjourné quelques temps. A la fin de l’exposition, une salle de concert a été aménagée, et vous pouvez prendre place sur un fauteuil confortable et profiter d’un dernier concert de Bowie diffusé sur tous les murs de la pièce. Le titre de l’exposition est très bien choisi, il permet de vous montrer toutes les diverses facettes de sa personnalité. Il peut aussi vous laisser le soin de compléter la phrase selon votre ressenti envers ce grand personnage et sa musique, selon la façon dont il vous a marqué. Enfin, David Bowie is, tout simplement.

 Que vous soyez un fan ou non, cette exposition est faite pour vous, pour vous faire redécouvrir le monde de la pop et de la musique. Il a marqué beaucoup de personnes, si ce n’est pas encore fait, allez voir l’exposition, et vous serez conquis. Elle vous attendra jusqu’au 31 mai seulement !

 « Il y a l’ancienne musique, la musique nouvelle et il y a David Bowie »

09

Publicités