Newsletter #2

Chaque semaine, une archive du blog, une oeuvre, et une lecture en ligne, et plus si affinités…

Semaine du 11 au 17 septembre 2016

L’archive de la semaine : L’enluminure dans l’Angleterre médiévale

Plébiscité la semaine dernière, je vous propose de redécouvrir ce billet publié l’année dernière.  L’enluminure est,  en Europe occidentale, un art majeur mais secret, gardé dans les scriptoria et l’apanage des monastères et des lettrés. Ils éblouissaient les fidèles à travers la présentation de leurs manuscrits, alors de grande taille. Puis à partir du XIVe siècle se développe toute une série d’ouvrages de petite taille rassemblant les prières quotidiennes. Destinées aux laïcs, ils se développent alors que la pratique religieuse devient de plus en plus privée.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire un billet sur le livre d’heures du blog des collections patrimoniales de Cambridge, ou encore suivre le blog des manuscrits médiévaux de la British Library.

136-dd-8-2-f-27v
L’Annonciation, Les Heures de la Vierge Marie, Midlands, début du XIVe siècle, Bibliothèque de l’université de Cambridge (MS Dd.8.2, f. 27v) © Cambridge University Library
L’oeuvre de la Semaine : La route de Ste Livrade d’Anthony Gross

Publiée sur le compte Instagram de la Tate, cette oeuvre permet d’ouvrir une nouvelle catégorie sur Un Art Anglais ? : l’art britannique du XXe siècle. Jusqu’à présent, la frontière avait été de 1901 pour l’art, et jusqu’au XXe siècle pour les articles plus culturels (musique, littérature). Cette année, de nouveaux articles seront publiés sur l’art moderne. En apéritif, je vous présente une magnifique peinture d’Anthony Gross (1905-1984). Peintre et graveur, il fut entre autre très inspiré par l’art français dont témoigne cette toile, largement inspirée de Van Gogh, Cézanne et les Impressionnistes. Il s’installe outre-Manche à partir des années 1920 où il passe son temps entre Paris et le Sud de la France. Ici, cette toile représente une route près de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). À partir des années 1950, il divise son temps entre la France et la Grande-Bretagne. L’artiste est aujourd’hui surtout connu pour ses gravures. Ses peintures de paysages, tirant vers l’abstraction, sont cependant aussi dignes d’être connues !

La Route de Ste Livrade 1932 Anthony Gross 1905-1984 Presented by the artist 1981 http://www.tate.org.uk/art/work/T03328
La Route de Ste Livrade, Anthony Gross, 1932, huile sur toile, 49,5×64,5 cm, Tate © Tate
La lecture de la semaine : La découverte de la cause de la Grande Peste de Londres de 1665

Survenue juste avant le Grand Incendie de Londres, la Grande Peste de Londres est un moment majeur de l’histoire britannique, dont de nombreux chroniqueurs affirmèrent que l’incendie permit de l’éradiquer grâce à la destruction de nombreux quartiers insalubres. En réalité, la Peste va se poursuivre encore après l’Incendie, de manière réduite, en se propageant dans les régions alentours.

A l’occasion du 350e anniversaire du Grand Incendie, des fouilles ont été mises en place afin d’en savoir plus sur ces événements majeurs de l’histoire du XVIIe siècle anglais. Ainsi, des analyses ADN ont permis de découvrir la cause d’une des dernière grandes épidémies occidentales. Pour en savoir plus, suivez ce lien sur le site de la revue Sciences et Avenir.

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter le site de l’exposition virtuelle de la Grande Peste de Londres, mise en ligne par la Guildhall Library de Londres.

plague
« Lord, have mercy on London », gravure sur la Grand peste de Londres, 1665 © Guildhall Library

Pour en savoir plus sur les nouveautés et actualités sur l’art anglais, n’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

Bonne semaine et à demain pour l’article de la semaine !

Céline Cachaud

Rédactrice-en-chef

 

 

Publicités